Promener son chien: Liberté ou pas…

Je rencontre beaucoup de gens qui détachent leur chien pendant les promenades. Parmi eux rares sont les maîtres qui peuvent garantir une parfaite maîtrise de leur toutou quand il n’est pas en laisse. Stop, rappel, pas bouger… Sans parler d’une sociabilisation à toute épreuve.

Il est vrais que la balade idéale pour nos compagnons à quatre pattes, c’est celle ou celui ci peut pleinement se détendre, courir, sentir, sauter, voir même se rouler dans la boue. En l’occurrence, profiter d’une pleine liberté, sans entrave, donc sans laisse.
Mais voila nous ne sommes pas seuls dans l’univers. Même dans les coins les plus reculés, nous sommes susceptibles de faire des rencontres. Promeneurs, seuls ou en compagnie de leur chien, chiens errants, chevaux, vélos, voitures, gibier, etc… Autant d’occasions qui font que notre brave toutou risque de nous fausser compagnie et de mettre en place un comportement gênant voir dangereux pour vous, son environnement, ou encore pour lui même.
Il ne faut pas oublier que nous sommes juridiquement responsables des agissements de nos chiens et des éventuels dommages qu’ils pourraient occasionner; dégâts matériels ou humains. Et qu’en cas d’incident grave vous en subirez les conséquences, vous en premier lieu et votre brave loulou par la même occasion.
Lâcher son chien en promenade, ce n’est donc pas une décision anodine. Il y a toujours une part de prise de risque et de responsabilité. Contrairement à ce que l’on pense, il n’est pas obligatoire de tenir son chien en laisse sauf si cela est stipulé par arrêté municipal. Des panneaux sont censés vous le signifier. Toutefois, vous devez être maître de votre chien. Il doit être à moins de 100 mètres de vous et à porté de rappel (je simplifie un peu). Il existe également des réglementations spécifiques en période et en zone de chasse qui peuvent vous coûter très cher.
Lâcher son chien en promenade c’est donc possible. Mais attention, lâcher un chien dont le rappel est aléatoire, un chien qui ne maîtrise pas parfaitement le pas bouger ou le stop risquera souvent voir toujours de vous mettre dans des situations compliquées voir dangereuses. Ce qui sera encore plus risqué si il n’est pas correctement sociabilisé.
La liberté cela s’apprend, et ce depuis le plus jeune âge du chien. Tout petit il est encore très dépendant de vous et c’est le meilleur moment pour lui apprendre qu’il doit être attentif à vous, pour travailler le suivi naturel, lui enseigner les premières règles. la liberté c’est aussi, obéir à son maître en toute circonstance, savoir gérer ses émotions, réfréner un tant soit peu ses instincts. La liberté, c’est aussi l’anticipation de la part du maître. Anticiper les zones à risques et savoir rattacher son chien si nécessaire. La liberté c’est encore, savoir passer par des phases de semi-liberté avec du travail en longe de 10 ou 15 mètres.
Il y aurait beaucoup de choses à dire sur l’art de réaliser de bonnes balades en liberté, mais le mieux est de faire appel à un professionnel pour qu’il vous aide.
Le degrés de liberté que nous laissons à nos loulous doit être proportionnel à leur degrés d’obéissance. N’oublions pas que notre liberté s’arrête la ou commence celle de l’autre et que les promeneurs, les cavaliers, ou encore les autres chiens ont eux aussi le droit de se promener sans avoir peur, sans se faire sauter dessus ou parfois même se faire agresser.
Sur ce bonne promenade!
Tony (Feeling Dog)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s